La compagnie Temporal a crée "Co – Exist",  série de performances où dialoguent danse, musique live et arts visuels. Au sein d'une exposition, gestes et sons s'immiscent puis s'évaporent, laissant une trace, ou pas, dans ces espaces. Ces interventions par essence éphémères contrastent avec l'œuvre plastique qui elle habite l'espace dans la permanence. C'est créer une interaction pour faire naître dans un temps déterminé une structure vivante, composée de matière corporelle, visuelle et sonore.

Enfance(s), univers saisissant, fait de corps sensibles, d'émotions, de postures, de liens. Gestes et sons tissent des liens, mettent en espace des histoires de vie, des états intérieurs ; des corps tristes, émouvants, joyeux, appeurés, perdus, seuls, empathiques, bienveillants ... 

Au coeur des sculptures sans visage, le corps de la danseuse, organique, cherche à appartenir ou à s'extraire de cet univers ; la contrebasse révèle la gravité et la puissance de la vie dans des vibrations tumultueuses et éthérées. Le violon, augmenté, arbore le grave et la pureté, dans des sonorités terriennes et célestes.

 Le duo ( tantôt danse-contrebasse, tantôt danse-violon) décripte et décrit les fluctuations, la complexité des états qui nous traversent, souvent malgré nous, et projettent ce mouvement émotionnel qui nous habite, sans répit. Danse et musique donnent à voir et à entendre la capacité ou l'impuissance des individus (enfant, adulte ou les deux) à gérer leurs émotions, à exprimer leurs ressentis, leurs états d'être, irrepressibles, marque de notre humanité profonde.

L'enfance, passé de l'adulte, composée d'intuition, de spontanéité, et de difficultés souvent indicibles, trouve corps et cherche à se frayer un chemin au milieu des états intérieurs, des états d'être de l'autre, miroirs de soi.

 

Nous abordons la performance comme une rencontre en résonnance. Poser notre regard d'enfant, sur l'enfant, depuis nos vies d'adulte et nos réminiscences ... s'affranchir des codes corporels et sociaux pour s'inscrire dans un lâcher prise, un retour aux sources. Naviguer, fluctuer dans les méandres de nos mémoires corporelles et inconscientes, où les émotions, les intuitions ont tout pouvoir, et s'expriment ou tentent de le faire, humblement ou avec fracas ... 

 

Qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit.

 

La Rochefoucauld