Depuis 2010 mon matériau de prédilection est le fil métallique.

Je l’utilise pour donner corps à des personnages dont j’essaye de rendre palpable le mouvement, l’énergie et l’émotion qui les habitent, ces trois notions étant pour moi intimement liées.

 

Le corps, l’être humain dans ce qu’il a de plus instinctif, de plus sensible, sont donc au cœur de mon travail.

 

Après avoir créé de nombreuses petites figurines en fil de cuivre souple, puis des personnages de 20 à 30 cm en fil de fer recuit noir (les "sombres"), je me consacre depuis 2013 à la réalisation de  personnages grandeur nature : hommes, femmes et enfants.

 

En 2015 et 2016, je poursuis mon travail autour de la représentation des émotions, et initie le projet "Enfance(s)", une exposition de sculptures d'enfants associée à l'animation d'ateliers d'expression (sculpture, écriture) autour du lien entre les émotions et les postures du corps.

 

Proposer des ateliers à destination du public (enfant, adulte, famille) entre pleinement dans ma démarche artistique. Ces ateliers sont pour moi l'occasion d'approfondir ce qui est suscité par la rencontre avec les oeuvres. Ainsi à travers ce projet se rejoignent les composantes qui m'animent de façon complémentaire: créer et accompagner dans la création.

  

En 2018, je continue ma  réflexion sur l'interaction entre sculptures et environnement direct à travers la création de personnages pensés pour un lieu précis (série "Réverbère").

Je débute également la création d'une nouvelle série de personnages adultes: Dames.

Je souhaite à partir de cette série et d'un texte dont je suis l'auteure, créer une performance en collaboration avec des artistes venant d'autres disciplines (danse, musique, lumière).

 

En 2019, je poursuis mon  travail autour d'une nouvelle matière, venant recouvrir, envelopper, le squelette en fer de mes personnages. Ces personnages sont intimement liés leurs supports, qui ne sont plus des socles mais font partie de la sculpture à part entière. 

 

Qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit.

 

La Rochefoucauld